Bonne année 2020 !

Son et lumière du Nouvel An

Paris 2020

音楽おすすめ

Christophe Maé

Les gens

***Les cadeaux***

Des bonbons de fleurs de cerisier
Des bonbons de fleurs de cerisier
Des chocolats pour la Saint-Valentin
Des chocolats pour la Saint-Valentin

***Les articles***

L’adaptation française du dessin animé nippon City Hunter

Face à la surfréquentation touristique, Kyoto interdit les photos
Face à la surfréquentation touristique, Kyoto interdit les photos

フランスの時刻と天気予報

Le Japon, étoile montante des vins du nouveau monde

Les Japonais consomment 2,94 litres de vin par personne et par an, contre 0,3 litre dans les années 1980. La production locale a atteint 15,8 millions de litres en 2017, soit 4,8 % du marché.

Bio et terroir. Ces concepts gagnent la modeste, mais de plus en plus populaire, viticulture japonaise, désormais considérée comme une actrice sérieuse de l’univers des vins du nouveau monde. Le domaine Takahiko, 2,5 hectares de vigne à Yoichi, dans le département d’Hokkaido (Nord), écoule aujourd’hui sans difficulté sa production de 15 000 bouteilles par an d’un vin réalisé à partir de pinot noir, malgré un prix relativement élevé de 4 000 yens (33 euros) l’unité.

Yoichi, petite ville de 20 000 habitants sur la mer du Japon, était connue pour sa production de fruits et pour accueillir le producteur de whisky Nikka. La voilà devenue bastion de la viticulture nippone, avec la multiplication de petites exploitations. Le domaine Takahiko y a été créé en 2009 par Takahiko Soga, avec seulement 10 millions de yens. Avec son aide, quatre de ses anciens employés ont créé leur propre exploitation, également à Yoichi.